Mieux comprendre la médiumnité : ta guidance peut-elle se tromper ?

Mieux comprendre la médiumnité : ta guidance peut-elle se tromper ?

As-tu déjà reçu des messages de ta guidance qui t’orientaient dans une certaine direction, pour te rendre compte ensuite que ça ne te menait pas où tu voulais ? Peut-être en as-tu déduit que tu avais mal compris le message ? Et si c’était carrément une erreur de ta guidance ? Se peut-il que le divin puisse se tromper ?

Je te rassure tout de suite la réponse est non. Par contre ce dont je me suis rendue compte c’est que nous connaissons mal le fonctionnement de ces choses-là. La communication avec l’invisible n’a jamais vraiment été théorisée. En tout cas pas à ma connaissance. Comme c’est un sujet qui me passionne et que j’ai la chance de pouvoir utiliser plusieurs canaux de communication avec l’invisible, j’observe ce qui se passe, ce qui se manifeste, comment ça se manifeste, je prends des notes, je pose des questions à ma guidance et j’en tire les déductions qui me permettent d’écrire cet article.

Les problèmes de traduction

Avant de théoriser laisse-moi te raconter ce que j’ai observé chez moi : les erreurs auxquelles j’ai été confrontée.

J’utilise ma guidance pour à peu près tout et n’importe quoi, du choix du menu du dîner au choix de ma stratégie d’entreprise, en passant par le type de soin approprié pour me soigner.

Dans les différentes questions que je pose à ma guidance il m’est arrivé de constater régulièrement des erreurs que j’attribue à un genre de problème de traduction ou à un brouillage de mes canaux de communication. Un peu comme quand on a des bruits parasites à la radio. Du coup on comprend de travers ou un truc proche mais pas tout à fait ce que la guidance voulait dire.

Pour comprendre comment ce type d’erreur est possible il faut d’abord comprendre comment se manifeste la guidance. Cela peut être par des synchronicités, des signaux corporels, des certitudes intérieures (claire-connaissance), des perceptions extra-sensorielles (clairaudience, clairvoyance, clair-ressenti, etc.). Quel que soit le canal utilisé par notre guidance ce qui se passe est qu’elle nous envoie une vibration et que cette vibration est en quelques sorte traduite par nos capteurs pour donner les manifestations, sensations et ressentis citées ci-dessus.

C’est un peu comme si nous étions des interprètes. Cela veut dire que selon notre maîtrise de la langue, la traduction sera plus ou moins précise. Le hic c’est que nous ne maîtrisons jamais parfaitement la langue (= la vibration que nous recevons) puisque nos perceptions subtiles peuvent être perturbées par nos peurs et nos croyances. La peur crée des interférences qui brouillent le signal alors que les croyances sont plutôt comme un accent avec lequel on traduirait la langue. Je te laisse imaginer le résultat quand les deux se mélangent…

Faire connaissance avec tes voix intérieures

Lorsqu’on est médium on ne communique pas seulement avec les personnes qui ont quitté le monde de la matière. De ce que j’ai observé de ma propre expérience, on communique et/ou on capte tout ce qui est invisible. Les émotions des autres, leurs pensées, leurs désirs secrets, leurs peurs. Jusque là rien d’étonnant. Ce qui m’a renversé c’est de me rendre compte que j’entendais d’autres voix que celles de ma guidance. Les voix de mes peurs, de mes désirs refoulés, de mes besoins insatisfaits, etc. En fait ma clairaudience est autant au service de la réception de ma guidance qu’au service de l’expression de toutes les parts de mon être, y compris les plus souffrantes. Ces voix s’expriment comme si c’était une autre guidance, c’est à dire comme si quelqu’un s’adressait à moi. Alors selon que c’est une part qui est en colère et me juge ou que c’est une part qui prend soin de moi, cela s’exprimera par un ton plus ou moins sévère, plus ou moins doux.

Après plusieurs erreurs de guidance dues à ce phénomène que je trouvais étrange et déstabilisant, j’ai interrogé ma guidance qui m’a donné les informations suivante :

Lorsque nous développons nos capacités médiumniques c’est tout notre être qui participe à cette médiumnité. Nous avons vu tout à l’heure que notre corps et notre mental sont mobilisés dans le processus puisqu’on peut recevoir des sensations physiques autant que des images, des mots, des idées.

Par ailleurs ma guidance, c’est à dire les âmes qui m’accompagnent dans mon aventure terrestre, m’a expliqué comment nous sommes totalement fusionnés avec ce qu’on appelle le soi supérieur ou le soi divin. Ils m’ont dit :

Jusqu’ici tout va bien sauf que je me suis retrouvée plusieurs fois à recevoir effectivement des conseils et des informations erronées qui avaient l’air tout à fait sensés, tout à fait emprunts de bienveillance et même d’une logique implacable. Et c’est là qu’on comprend vraiment que tout l’être participe. Les voix qui me donnaient ces conseils et informations très logiques, sensées et bienveillantes n’étaient pas ma guidance mais bien les voix de besoins insatisfaits ou même parfois de peurs. J’ai tellement travaillé l’amour de soi que mes peurs au lieu de me faire peur m’aiguillent avec gentillesse vers une direction me permettant d’éviter le sujet de ma peur.

Ces voix de la peur utilisent toutes mes connaissances y compris celles détenues par ma conscience divine, et toutes mes capacités pour imiter ma guidance, tout simplement parce que c’est comme cela que j’ai pris l’habitude de m’orienter dans la vie. Et je reçois comme avec ma guidance, des validation par signaux physiques (une pression dans la main par exemple), des cartes oracles qui valident ce que j’entends, des synchronicités qui m’orientent selon les désirs de cette part de moi.

Il y a de quoi en perdre son latin ! Surtout que souvent dans les contenus qui expliquent comment faire la différence entre la vraie guidance et la voix du mental, on base cette différence sur le côté égotique ou malveillant de ces voix du mental. Le mental serait autoritaire et peu subtil alors que la guidance serait tout l’inverse. De mon expérience le mental peut aussi être subtil et doux lorsqu’il est suffisamment guéri des souffrances du passé. Cela ne veut pas dire qu’il a forcément raison, mais cela ne veut pas dire non plus qu’il a toujours tort.

Mieux comprendre la médiumnité : ta guidance peut-elle se tromper ?

Mais alors comment savoir quelle voix s’exprime ?

Peu importe finalement de le savoir avec précision. Si effectivement c’est l’amour et la douceur qui nous guident principalement, la paix intérieure qu’on ressent suffit à nous dire qu’on est sur la bonne route, peu importe que cette route ait été indiquée par une part de nous ou par notre guidance. Parfois la bonne route sera d’écouter la voix de notre peur car elle nous indique aussi que nous ne sommes pas prêt.e pour le grand saut dans l’inconnu.

Finalement toutes nos voix participent à nous guider. Nous devons seulement apprendre leur langage et faire en sorte qu’elle s’expriment avec bienveillance envers nous. Faisons simplement confiance à ce qui s’exprime dans la paix, l’amour et la douceur. Notre être se chargera bien à un moment donné de nous le signifier si un changement de cap est nécessaire.

Si ce qui s’exprime est agressif envers nous ou envers un.e autre (par exemple les guidances qui parlent des intentions d’une tierce personne dont il faudrait se méfier) alors c’est le signe que la blessure est à vif et demande à être soignée.

Tant qu’on reste centré sur ces 3 valeurs (paix amour, douceur) on est capable de distinguer un blessure à vif d’un conseil bienveillant. Car notre guidance qu’elle vienne d’une part de nous ou des âmes qui nous accompagnent se fera toujours avec douceur et sans douleur.

Epilogue

Car je sais comme il est difficile de faire le tri dans toutes ces perceptions quand on ne connait pas bien sa propre façon d’être médium, j’ai décidé de proposer des séances individuelles pour t’aider à comprendre, expérimenter et développer ta médiumnité dans un cadre rassurant et avec quelqu’un qui connaît les écueil à éviter et les fondamentaux sur lesquels s’appuyer.

Apprendre à découvrir et développer ta médiumnité

Je te guide grâce à mon expérience vers une vision et une pratique bienveillante et douce de la communication avec l’invisible.

(Visited 4 times, 1 visits today)
Partager
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.