La liberté spirituelle ou comment abandonner des références obsolètes

La liberté spirituelle, ou comment abandonner des références obsolètes - cocooncoaching.fr

Cet article n’a pas pour but de critiquer les différents courants spirituels ou religieux. Mon intention ici est à la fois d’expliquer mon point de vue et aussi de proposer à ceux qui cherchent, des balises pour se dépouiller de références parfois plus folkloriques que spirituelles, et dont ils.elles commencent à constater qu’elles les enferment et les perturbent. Car à trop vouloir être conforme à une idéologie, on finit parfois par se fermer aux autres possibilités et surtout à sa propre liberté. Le mieux étant souvent l’ennemi du bien.

La vérité de l’amour

En matière de spiritualité comme ailleurs, chacun.e est libre de croire ce qu’il.elle veut. Chacun.e est libre de tenir pour réel des choses que d’autres considèrent du domaine de l’imaginaire voir de l’illusion.

Pour ma part je suis née avec une immense soif de vérité. Beaucoup de “pourquoi” et de “comment” ont jalonné et continuent de jalonner mon chemin spirituel, et ce depuis l’enfance. Aujourd’hui encore la majorité de mes échanges avec l’invisible consiste à questionner les informations que je glane autour de moi et vérifier comment elles sont perçues depuis le point de vue de la conscience universelle qui si j’ai bien compris est faite d’amour pur.

Tu ne le sais peut-être pas si tu découvres ce blog, je suis en contact permanent avec les âmes de ma lignée. Des personnes qui ont vécu sur Terre dont certain.e.s cherchaient à éveiller les consciences et d’autres à expliquer le monde sous différents angles, tantôt scientifiques, tantôt spirituels. Certains avaient développé des capacités psychiques et s’en servaient de leur vivant.

Ces êtres qui m’accompagnent ont vécu pour ainsi dire des deux côtés de la barrière. Ils savent intimement les croyances qui nous habitent car ils y ont cru eux-aussi en d’autres époques. Aujourd’hui débarrassés des souffrances de leurs incarnations terrestres, Ils ont maintenant le point de vue de l’amour pur, à la fois sans jugement mais aussi conscient de ce qui constitue une pente glissante pouvant être douloureuse pour certain.e.s.

Ils m’ont aidé à remonter ces pentes glissantes, renforçant chez moi cette tendance à rechercher la vérité. A travers mon expérience, je me fais un peu leur porte-parole pour que celles et ceux qui le souhaitent sachent qu’ils ne sont pas seuls à s’interroger et que d’autres réponses existent.

Se permettre de choisir ses croyances

Après une expérience spirituelle particulièrement douloureuse dont tu trouveras le récit ici (mon parcours spirituel hors du commun), je me suis dépouillée de toutes les croyances que j’avais adopté. Au point de ne plus avoir accès à l’émerveillement qu’avait éveillé chez moi la découverte de mes capacités extra-sensorielles et de mes perceptions de l’invisible.

Petit à petit je me suis reconstruite et j’ai commencé à choisir mes croyances et symboles, comment je m’en servirais et à quel point je les ferai exister dans ma réalité.

Par exemple j’ai complétement abandonné l’idée que les dieux et déesses mythologiques puissent exister sous une forme vibratoire. Idem pour les anges et archanges, les fées, les dragons, les licornes, etc. Pour moi aujourd’hui ce sont des archétypes, des symboles représentant certains concepts, certaines postures.

Mon expérience personnelle est que je me suis adressée à ces êtres dit supérieurs, à l’époque où je les croyaient réels, car ils m’avaient été révélé par les perceptions d’autres personnes plus expérimentés dans les contacts avec l’invisible. Mais ils ne se sont jamais présentés à moi en annonçant leur nature. Par la suite ils ne me l’ont pas confirmée non plus, se contentant de m’aider quand j’en avais besoin sans insister sur la nature de leur essence, même quand je les questionnais à ce sujet.

Tu te demandes peut-être pourquoi je précise cela et surtout pourquoi je dis que des êtres auxquels je ne crois plus sont venus à mon aide ? Je te propose de continuer ta lecture pour comprendre où je veux en venir.

Je ne dis pas que ceux qui vivent des expériences de reliance avec ces êtres auxquels ils croient vivent dans le mensonge et l’illusion. Je ne suis personne pour oser dire à quelqu’un qu’il se trompe sur sa propre vérité, son propre vécu.

Par contre ce qui m’a été transmis par mes ancêtres, les âmes de ma lignée, c’est que le nom que l’on donne à ces énergie qu’on essaye de contacter dans l’invisible importe peu. Ce qui compte c’est l’intention qui porte ce désir de contact et aussi l’état de notre âme. Car plus nous sommes habités par la souffrance et la peur, et moins il est possible de recevoir une guidance pure et vibrante d’amour.

Ainsi j’ai expérimenté de voir mes peurs s’exprimer à la place de ma guidance. Et j’ai cru que c’était la voix de ces être élevés. J’aurais aimé à l’époque qu’on me dise que c’était une possibilité de canaliser ses propres peurs et souffrances. J’y aurais regardé à 2 fois avant de suivre les conseils de ce que je croyais être “le divin”. Mais ce n’est pas là le sujet de cet article.

Un contact toujours discret et respectueux

Ce que mes ancêtres m’ont transmis c’est que chacun.e est très entouré par sa propre lignée. Et que ce sont eux, nos ancêtres, que l’on nomme “guide” ou “ange” ou “dieu.déesse”, etc.

Du fait qu’ils soient désincarnés et qu’ils aient rejoint la pureté de l’amour originel, nous avons tendance à les percevoir comme supérieurs à nous, ou vibratoirement plus élevés. Ils n’en n’est rien car nous portons nous aussi cette même vibration d’amour en nous, c’est notre essence première. Et leur rôle auprès de nous est justement de nous aider à la retrouver, à nous en souvenir.

Ils m’ont enseigné qu’ils communiquent avec nous en respectant nos systèmes de croyances et nos langages symboliques. Ainsi quelqu’un qui croit dur comme fer que c’est un ange qui lui parle ou qu’un archange lui est apparu ne sera pas contredit. Car notre perception dépend aussi de nos croyances. Là où certains verront un E.T. ou un “galactique” d’autres verront un dieu Hindou ou un ange gardien. Tout cela relève de l’interprétation que nous faisons d’une vibration d’amour, à travers le filtre de nos croyances.

Tant que ces croyances ne nous soumettent pas à la souffrance et si nous ne sommes pas ouverts à une autre perception des choses, nos compagnons invisibles acceptent volontiers les costumes qu’on souhaite leur faire porter.

Ainsi ils ne nous dirons pas “je ne suis pas un archange” s’il savent que c’est comme cela que nous les percevons et que cela nous fait du bien. Ils ne le diront pas non plus si le choc de cette révélation se révèle néfaste à notre équilibre psycho-émotionnel. Donc pas avant que nous soyons prêt.e.s à connaître la vérité. Et il se peut que nous ne soyons jamais prêt.e.s à la connaître durant toute une vie ou plusieurs vies ! Ce qu’ils m’ont dit c’est que tant que tout cela se fait sans heurt ni douleur pour la personne concernée, il n’y a pas de mal à laisser cette croyance perdurer.

Le problème de ce genre de croyances

Le problème me dit-on en clairaudience, c’est que la croyance en ces êtres “supérieurs” sont également imprégnées de siècles de croyances religieuses, plus ou moins respectueuses de la liberté et du respect que propose l’amour vrai.

Elles sont aussi imprégnées des principes d’une société qui s’est lentement construite sur une certaine forme d’oppression, de nivellement des individualités, avec des normes et des étiquettes pour les “anormaux”, des valeurs qui tuent la créativité et laissent peu de place à l’expression libre de la valeur amour sous toutes ses formes.

Voilà pourquoi on m’encourage depuis l’invisible à écrire ce texte. Et pendant que j’écris je sens bien l’empressement des ancêtres à délivrer ce message. C’est un message d’amour avant tout. Un message qui dit simplement (et je te transmets ce que j’entends en clairaudience) :


La transmission s’arrête là pour aujourd’hui. J’espère que ce texte aura été utile à ta réflexion. Je te dis à bientôt pour d’autres partages spirituels.

la liberté spirituelle ou comment abandonner des références obsolètes - cocooncoaching.fr
épingle cette image sur Pinterest pour retrouver plus facilement cet article 😉
(Visited 17 times, 1 visits today)
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.